La question du genre et égalité le Togo en bonne place

Ces dernières années, le Togo a pris de nombreuses initiatives pour promouvoir l’égalité genre, on peut notamment citer l’adoption de codes pénal et foncier beaucoup plus égalitaires, ou encore la révision de la stratégie de lutte contre les violences basées sur le genre.

Si de tels efforts ont apporté des progrès, les avancées doivent s’exprimer dans les aspirations des Togolais vis-à-vis de la problématique du Genre, d’une part, et dans les réalisations concrètes d’autres part.

Dans cette perspective, la synthèse politique « L’égalité genre au Togo : Progrès et points sombres », d’Afrobaromètre, aborde amplement la question. Le rapport, publié ce mois de Janvier 2019, donne un panorama général de la perception de l’égalité genre au Togo, il confirme notamment « les progrès obtenus au Togo sur le front de l’égalité des droits entre les hommes et les femmes sur de nombreuses dimensions. », avec cependant « certaines dimensions de cette égalité entre sexes où les chiffres sont préoccupants. », notamment les cas de discriminations basées sur le sexe, et le taux d’acceptation des violences physiques envers les femmes. Entrons dans le détail.

Les résultats sont très positifs en matière d’accès des filles à l’école : Une vaste majorité de Togolais, sans distinctions, est « d’accord » ou « tout à fait d’accord » que les filles ont aujourd’hui d’égales chances d’aller à l’école que les garçons. Avec un taux de 96%, le Togo est parmi les plus avancés sur cette question, après des pays comme Maurice (98%), la Côte d’Ivoire (97%) et la Tanzanie (97%), sur les 33 pays sondés.

Cette aspiration semble également confirmée par les faits.

29106 togofirst

En effet, si le niveau d’instruction des femmes est encore globalement inférieur à celui des hommes, plus les personnes sont jeunes et plus les écarts diminuent (selon la Troisième Enquête Démographique de Santé 2013-2014 au Togo (EDST)). De quoi conclure que « la réalité de l’égalité d’accès des filles à l’école est à portée de main si les efforts entrepris pour combler ce gap continuent », selon Afrobaromètre.

90% des Togolais pensent que les femmes et les hommes ont aujourd’hui les mêmes chances d’avoir un emploi rémunéré, ou de gagner un revenu. Vis-à-vis de ces deux indicateurs, le Togo fait mieux que la moyenne des 34 pays enquêtés sur la période 2016/2018, qui est de 83% pour chacun

Il faut cependant noter que, pour le cas où le travail se ferait rare, près d’un tiers des Togolais (32%) pense qu’on devrait privilégier les hommes. Ceci avec une proportion de 25% de femmes qui acceptent cette discrimination, une portion non négligeable, bien qu’inférieure aux 39% des hommes.

Des chiffres à mettre quand même en perspective, sachant que, sur les 34 pays sondés, « le Togo fait partie des pays rejetant le plus la discrimination des femmes par rapport aux hommes lorsque l’emploi devient rare. » En Afrique, seuls trois pays font mieux que le Togo sur cette question (le Cabo Verde (25%), le Botswana (27%), et le Malawi (29%)).

Des femmes libres de gérer leurs revenus…

90% des femmes déclarent décider seules de l’usage qu’elles font de leur revenu, contre 7% qui ont une gestion collégiale avec leur conjoint, et seulement 3% qui confient la gestion de leur revenu à leur partenaire.

29106 tongofirst

Dans le foncier, 82 % des Togolais, soit plus de 8 sur 10, sont favorables à ce que les femmes aient les mêmes droits que les hommes.

Femmes (exclusivement) au foyer ?

Sur des notes relativement moins positives, l’enquête révèle également des Togolais très conservateurs dans leur vision de la famille :  65% préfèrent que la femme soit la principale responsable de la gestion et l’encadrement des enfants. A ce titre, le Togo fait partie des pays les plus conservateurs, parmi ceux enquêtés. 

Violences Basées sur le Genre…la part d’ombre du Togo.

Plus d’un tiers des Togolais (36 %) légitiment le fait qu’un homme batte sa femme, avec l’accord de 50% des sondés. Notons qu’un taux non négligeable de femmes (29%), soutient également cet état de chose qui « se traduit malheureusement au quotidien par des actes bien réels de violences physiques et sexuelles.» 

De la bonne volonté aux résultats palpables, notamment en politique

Pour conclure, force est de constater que « malgré les bonnes dispositions des Togolais sur la majorité des indicateurs liés aux questions du genre et des droits de la femme », toutes les avancées ont encore du mal à se traduire dans le quotidien. Par exemple, si 84% des Togolais sont favorables à ce que les femmes accèdent à des postes politiques, elles restent cependant « sous-représentées en politique. »

Au niveau parlementaire notamment, la situation « bien qu’ayant connu une amélioration », « n’est pas des plus reluisante. » (Sur les quatre dernières législatures, la représentation des femmes est passée de 7% en 2002 à 11% en 2007, puis de 19% en 2013 à 16% en 2018). Au niveau de l’exécutif, on note également que « l’équipe gouvernementale actuelle compte 21% de femmes (gouvernement précédent, ndlr) ».

Les efforts déjà entamés sont donc à poursuivre pour renforcer les acquis en matière d’accès des filles à l’école et des femmes au monde du travail, d’accès aux postes politiques et électifs, d’un meilleur accès au foncier, et enfin d’un avenir sans violences basées sur le genre.

Tels sont, au sortir de ce rapport, quelques terrains encore à conquérir pour le Togo.

Afrobaromètre est un réseau de recherches panafricain et indépendant qui conduit des enquêtes sur les attitudes du public envers la démocratie, la gouvernance, les conditions économiques, et des questions connexes dans les pays d’Afrique.

Pour cette enquête, l’équipe d’Afrobaromètre au Togo, conduite par le Center for Research and Opinion Polls (CROP), a consulté 1200 adultes togolais en novembre 2017. Un tel échantillon produit des résultats d’ordre national avec une marge d’erreur de +/-3 points de pourcentage à un niveau de confiance de 95%. Avant cette enquête, d’autres ont été menées au Togo en 2012 et 2014.

source: togofirst

About La Redaction

Nous delivrons chaque jour, la meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

View all posts by La Redaction →

Laisser un commentaire