Les raisons de l’absence de l’UFC dans le nouveau gouvernement

Le nouveau gouvernement togolais a été rendu public dans la soirée du jeudi 24 janvier. A la grande surprise de tout le monde c’est l’absence de l’UFC, le parti de Gilchrist Olympoi. Un parti de l’opposition qui avait signé des accords avec le gouvernement de Faure Gnassingbé.

Aujourd’hui aucun membre de ce parti de l’opposition ne se retrouve dans ce gouvernement que reconduit le premier ministre sortant Selom komi Klassou.

Pour les responsables de ce parti interrogé par un de nos confrères d’AfreePress, l’absence  de l’UFC au gouvernement a pour raison de jouer pleinement son rôle de chef de file de l’opposition. Le parti entend prendre la distance nécessaire pour jouer son rôle afin de pouvoir porter les critiques et remarques nécessaires vis-à-vis du gouvernement lorsque la situation l’exigera.

L’UFC a enregistré sept députés obtenus à l’issue des dernières élections législatives et est devenue la première force politique de l’opposition et donc jouera le rôle de chef de file de cette opposition pour les cinq années à venir.

About Biscone ADZOYI

Journaliste et rédacteur Elite d'Afrique

View all posts by Biscone ADZOYI →

Laisser un commentaire