« La vie était plus belle sous Eyadema », selon le MMLK

11 ans après la disparition du quatrième Président du Togo, feu Gal Gnassingbé Eyadema, les Togolais se remémorent les délices de ses 38 années de gouvernance de main de fer.

Contrairement à la mauvaise image de ces années de mauvaise gouvernance et de dictature qui traine encore dans les esprits, cet ancien combattant de la guerre d’Indochine et auteur du premier coup d’Etat en Afrique de l’Ouest, a laissé des héritages irréfutables que chérissent, aujourd’hui des certaines personnalités.

« Eyadema n’a pas fait que mauvaises choses, il a fait aussi de bonnes choses », s’est remémoré Pasteur Edoh Komi, Président du Mouvement Mather Luther King (MMLK) connu pour ses prises de position à l’encontre du pouvoir de Lomé.

Ce défenseur des droits de l’Homme, autrefois proche du défunt Président souligne la qualité de vie sous sa gouvernance en dépit de la rupture de la coopération et de la violation constante des droits de l’Homme dans le pays.

« Sous Eyadema c’était la période où il y avait la suspension de la coopération jusqu’aux 22 engagements qui ont été pris. Ce qu’il y a lieu de dire c’est qu’à l’époque c’est vrai qu’il y avait la suspension de la coopération mais les gens se sentaient mieux (…) nous vivions dans un climat de psychose, mais l’argent circulait mieux que sous Faure Gnassingbé aujourd’hui », a relevé le Pasteur Edoh, tout en soulignant que la situation des droits de l’Homme a connu « une légère amélioration » sous Faure Gnassingbé, à la tête du pouvoir depuis 2005.

Notons que, le feu Président Gnassingbé Eyadema a succombé au bout des 38 années de présidence, le samedi 05 février 2005 à la suite d’une crise cardiaque au cours de son évacuation pour des soins à l’extérieur du pays.

About La Redaction

Nous delivrons chaque jour, la meilleure de l'information du Togo et d'Afrique

View all posts by La Redaction →

Laisser un commentaire