La rue à la vie dure?

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition organise des  manifestations pacifiques ce samedi 26 Janvier sur toute l’étendue du territoire.

Selon un communiqué de la coalition en date de ce mardi 22 janvier, soulignait que les prochaines mobilisations populaires sont organisées en vue de condamner et rejeter le coup de force électoral du 20 décembre 2018.

Elle veut à travers cette marche dite pacifique condamner les répressions barbares des manifestations pacifiques entrainant des morts et des blessés graves, exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant toutes consultations électorales. Et aussi exiger l’arrêt immédiat des intimidations et harcèlements des paisibles populations qui ne demandent que l’alternance pacifique et l’édification de l’État de droit dans leurs pays le Togo.

Depuis l’avènement des marches au Togo, beaucoup de Togolais croupissent derrière les barreaux. Une occasion pour la coalition d’exiger la libération des manifestants et acteurs de la société civile  arrêtés dans l’exercice de leurs droit constitutionnel et demander la levée de l’État de siège dans les villes de Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Kara et certains des quartiers de Lomé.

Avortée il y a deux semaines pour cause d’un communiqué du ministre de l’administration interdisant les marches sur tout le territoire, la coalition est allée remobiliser sa base pour bien se faire attendre ce 26 Janvier. Premières marche de l’année pour la coalition après les législatifs du 20 décembre, beaucoup de doute plane sur la sortie des manifestants d’autant puisque le pays est à l’accalmi et plusieurs personnes sont confronté par la cherté de la vie.    

About Biscone ADZOYI

Journaliste et rédacteur Elite d'Afrique

View all posts by Biscone ADZOYI →

Laisser un commentaire