Fin au pacte colonial en Afrique la Chine donne son ultimatum

Le pacte colonial (appelé aussi régime de l’Exclusif) est un régime d’échange imposé par les pays européens à leurs colonies au XVIIème siècle et selon lequel la colonie ne peut importer que des produits provenant de la métropole tandis qu’elle ne doit exporter que vers celle-ci.

Peu de gens le savent. Mais il existe bel et bien des accords secrets signés entre les anciennes colonies françaises et leur ancienne autorité administrative, la France. Ces accords concernent de nombreux domaines, tels que le militaire, le politique, mais surtout des accords économiques.

Les pays africains doivent déposer leurs réserves financières auprès de la Banque de France. Ainsi, la France « garde » les réserves financières de quatorze pays africains depuis 1961 : le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, le Congo-Brazzaville, la Guinée Equatoriale, le Gabon et le Togo.

La Chine, qui possède 40% de la production de pétrole brut de Congo, doit transiter par la banque centrale de la France avant d’emmener des capitaux et des fonds au Congo, ce qui prend du temps et déprécie la monnaie chinoise.

Une raison qui oblige la Chine à hausser le ton au côté de l’Italie pour le changement de la relation France – Afrique. Elle veut peser de son poids pour un changement de la situation.

Selon les sources d’Africa24 au sein du gouvernement chinois, il y a eu des réunions secrètes entre les chinois et les français pour mettre fin au pacte colonial à certaines anciennes colonies françaises où les chinois ont le plus grand intérêt. Il s’agirait de 6 des 14 pays africains contraint par la France de payer l’impôt colonial.

source: Africa24

About Biscone ADZOYI

Journaliste et rédacteur Elite d'Afrique

View all posts by Biscone ADZOYI →

Laisser un commentaire